Lieux mutualisés (tiers-lieux), Nos publications, Rencontres

Sortie du dossier tiers-lieux des rencontres de Lodève

Ce dossier édité en partenariat avec la revue Transrural initiatives revient sur les rencontres organisées à {la Distillerie} de Lodève en juillet 2018.  A l’initiative de Relier, du réseau des Crefad et de leurs partenaires, plus de 110 personnes actives dans des collectifs, des associations, des coopératives et quelques collectivités s’y sont retrouvées pendant deux journées.

Le dossier retrace les échanges et questionnements des participants, rend compte des pratiques qui ont été documentées et, plus largement, de ce que peuvent être ces tiers-lieux et leurs dynamiques… Il illustre enfin en quoi ils sont à même de faire émerger de nouveaux communs dans les territoires, les espaces ruraux en particulier.

Pour accéder au dossier : Dossier Tiers Lieux – Rencontres Lodeve 2018 – TRI 470

 

Rencontres

Installation et transmission agricole : retour sur la rencontre du 15 mai 2018

Un appel du Réseau Rural Français pour la transmission agricole

Le 15 mai 2018, à l’appel du Réseau Rural Français, Relier coorganisait à Paris la rencontre « Modes d’installation et transmission agricole : quel renouvellement des acteurs et des métiers ? »  avec les partenaires de la MCDR AGIS – Mobilisation collective pour le développement rural  Agriculture et innovation sociale. Une belle journée d’échanges entre les parties prenantes de la réflexion…

Le Réseau Rural Français a publié un article de valorisation de cette journée : « MCDR : des projets au cœur de l’innovation « .

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter le compte rendu détaillé de ces rencontres.

Bonne lecture !

Raphaël Jourjon pour Relier

Alternatives Paysannes (1981) : pour une agriculture différente.
Dossiers Ruraux

Pour une agriculture différente !

Nous sommes au milieu des années soixante-dix et Félix Genève constate déjà :

«  (…) l’agriculture a bien changé, c’est la productivité à outrance… » («  Non… les petites exploitations ne sont pas foutues ! » In : Alternatives Paysannes, n°0, 1981).

Alternatives Paysannes - Pour une agriculture différenteDans les pages qui formeront bientôt le premier numéro (zéro) de la revue Alternatives Paysannes (1981), l’agriculteur exprime sa pensée, mais aussi son inquiétude face à l’évolution du métier d’agriculteur et de son environnement. Une question se pose : faut il adhérer à ces nouvelles méthodes de productions et ainsi « fournir de la matière première aux industries agroalimentaires » (ibid.) ou bien résister ? La réponse de l’agriculteur est claire et sans hésitation, il faut choisir des alternatives.

Lire la suite « Pour une agriculture différente ! »

Sélection doc' ♥

[film-documentaire] Auzat l’Auvergnat : un village en mouvement

À la recherche des habitants d’Auzat : une mémoire bien vivante


FOURNIER-MONTGIEUX, Arnaud, (réalisateur)

Auzat l’Auvergnat : un village en mouvement.

Le Genre Humain, 2017 (70 min).


Auzat, petit village situé en Auvergne est relié à la commune de Villeneuve-d’Allier. En 2018, il sort de l’ombre grâce à l’œil sensible, parfois gonflé de nostalgie, du réalisateur Arnaud Fournier-Montgieux.

Mais il n’est pas tout seul ! Avec lui – les bobines de son grand-père (archives remontant aux années soixante ; tournées en Super 8 par son grand-père) et de précieux témoignages recueillis à la source des villageois :

“Moi j’ai connu Auzat, que je me souvienne… dans les années mille neuf cent quarante à peu près ! À Auzat à ce moment là, il y avait soixante vaches et soixante personnes ! Puis petit à petit ça a changé… ”

“La nostalgie, c’est quelque chose d’un peu statique. Moi ce que j’aime, c’est le présent… et de faire revivre le passé au présent.”

“Il y a beaucoup de jeunes ici ; des jeunes qui ont autour de trente ans qui viennent et qui aiment ce pays.”

“(…) je pense que les choses n’ont pas nécessairement changé pour le pire.”

Source des citations : bande annonce.

Un film solidaire d’une ruralité optimiste

Projet au financement participatif, Auzat l’Auvergnat choisit d’être le reflet d’une ruralité positive et optimiste ! Produit en 2017 et sorti en mars 2018, le documentaire a déjà rencontré de nombreux spectateurs grâce à la cinquantaine d’avant-premières et au soutien de partenaires comme le Cinéma Rural du Cher ou encore l’Association des Cinémas du Centre.

Des projections du film en présence du réalisateur (selon disponibilités) sont possibles. Pour tous renseignements et précisions complémentaires, n’hésitez pas à directement contacter : Estelle Grenon (responsable de la distribution) → en savoir plus.

Formation : écriture du projet par Idées
Formations

Écriture du projet

Comment passer de l’idée au projet ?

L’association Idées (Ingénierie Développement Échanges Épanouissement Social) organise une formation pour :

Faire cheminer vos IDÉES en un PROJET construit

Formation : écriture du projet par Idées

[Descriptif de la formation] → site web de l’association Idées

Écrire son projet peut aider à le mettre à distance, le sortir de soi, pour l’appréhender différemment. Le choix des mots écrits nous engage un peu plus, nous impose la précision. Écrire pour soi, c’est s’efforcer de mettre quelques idées au clair, sans les figer, car à tout moment un nouvel écrit peut remplacer celui-là. Écrire pour les autres, c’est aussi partager son projet, le rendre intelligible et concret.

Dans nos cultures occidentales « de l’écrit », laisser une trace, un papier après une rencontre, c’est une manière de tisser sa toile. Dans le montage du projet, on écrit aussi pour les autres à des fins utilitaires : pour obtenir un financement, un prêt bancaire, un partenariat, un soutien matériel. En amont de cette écriture-là, il est utile de s’outiller pour lire entre les lignes et (dé)crypter les formes de langage ou de langue de bois.

(Idées)

Relier pour Idées